La colonne vertébrale

Introduction

Elle est l’axe central de notre corps et comprend 7 vertèbres cervicales, 12 vertèbres thoraciques, 5 vertèbres lombaires, le sacrum et le coccyx.
Entre les vertèbres (à partir de C2) se trouvent les disques intervertébraux. Le poids statique du corps repose sur la colonne vertébrale. Elle a normalement la forme d’un S aplati, les rachis cervical et lombaire présentant une courbure convexe en avant et le rachis thoracique une courbure convexe en arrière. La taille des vertèbres et des disques intervertébraux augmente de façon linéaire du haut vers le bas. Les 1ère et 2ème vertèbres cervicales qui forment avec les surfaces de l’articulation de la tête la transition entre la tête et le cou, constituent une exception. C’est surtout ici que la mobilité de la tête se réalise. De même, on ne trouve pas de disques intervertébraux au niveau du sacrum et du coccyx.

 

Représentation schématique de la colonne vertébrale
Schematische Abbildung der Wirbelsäule

Représentation schématique d’une
coupe de la colonne vertébrale
1.) Apophyse transverse
2.) Racine nerveuse
3.) Corps vertébral
4.) Apophyse épineuse
5.) Moelle épinière, dégénérescence des disques
du rachis lombaire

Bandscheibendegeneration an der Lendenwirbelsäule

Dégénérescence des disques du rachis lombair

Dès l’âge de 25 ans,  les disques vertébraux de l’homme subissent une dégénérescence. Elle est due au fait que le disque n’est pas directement irrigué par le sang et n’est alimenté que par la lymphe, surtout en position allongée. En position allongée, le disque absorbe du liquide lymphatique comme une éponge; et perd du liquide au cours de la journée lorsque nous sommes en position verticale et lorsque nous marchons. Le disque perd alors également de son élasticité. En même temps, le tissu conjonctif (collagène) que l’on trouve surtout dans les couches externes du disque et qui enveloppe comme un filet le noyau du disque qui est plus élastique, perd de sa fermeté. En cas de surcharge importante, des petites fissures peuvent survenir qui laissent s’échapper la substance du disque; et on a alors une hernie discale comme évoquée ci-dessus. Si le disque, par dégénérescence, ne peut plus absorber suffisamment de liquide, on a une diminution de la hauteur du disque et une perte d’élasticité. Les petites articulations des vertèbres sont alors comprimées et on a alors ce mal de dos typique et localisé qui apparaît en cas de surmenage et qui se diffuse sur le côté.  Une certaine déstabilisation de la colonne vertébrale apparaît aussi, on parle d’instabilité verticale. Celle-ci renforce le mal de dos. Enfin, s’il y a des compressions sur les plateaux inférieurs et supérieurs du corps osseux de la vertèbre, on parle en plus d’ostéochondrose.  Dans de rares cas, l’inflammation peut s’aggraver et amener ainsi des douleurs supplémentaires

 

Dégénérescence au niveau du rachis lombaire
1.) Rétrécissement des foramens
2.) Diminution de la hauteur du disque
3.) Resserrement des petites articulations vertébrales.
Degeneration an der Lendenwirbelsäule

 

 

Seite drucken


Comments are closed.